{ J.G. Werner : Huit Chorals }
 
Johann Gottlob
Werner
 
Huit Chorals

 
 

 
 Johann Gottlob Werner :
Huit Chorals
 
Un volume 24 cm × 33 cm
22 pages
Euros 25,-

Mort à quarante-cinq ans, Werner (1777 † 1822) est une figure peu connue de l’orgue classique allemand.  Il termina sa carrière comme organiste à Merseburg, sur un splendide instrument de quatre claviers et pédalier avec (déjà) une Voix céleste, qui sera reconstruit par Ladegast et qui intéressera tant Liszt.  Outre son « Ecole d'orgue », on ne connaît de Werner que ces huit Chorals, écrits dans un style qui s’éloigne vite du baroque et annonce le romantisme à venir, en introduisant des éléments rhapsodiques, des passages lyriques, des modulations expressives et bien d’autres effets.
 
Werner donne des indications générales de registration, allant du jeu doux au Plein-jeu.  Les pièces sont à quatre ou trois voix, ces dernières se prêtant fort bien à un jeu en trio avec des jeux colorés.

 

 
Contenu
 
    Préface
 
    I. Dir dir Jehova
    II. Dir dir Jehova
    III. Jesu meine Freude
    IV. Jesu meine Freude
    V. Vor deiner Thron tret’ ich hiermit
    VI. O Gott du frommer Gott
    VII. Was Gott thut dass ist wohlgethan
    VIII. Eine feste Burg ist unser Gott
 
    Notes critiques

&
Pour retourner au catalogue
à hauteur de ce volume,
cliquez sur ce bouton

Ý
Pour aller à la page d’accueil,
cliquez sur ce bouton